mercredi 28 juin 2017

Pologne : étrange statuette déterrée dans les Carpates

Pologne : étrange statuette déterrée dans les Carpates

Pologne statuette2 mini

En marchant dans un champ dans l'un des villages de Podkarpacie, la Voïvodie des Basses Carpates polonaises, un archéologue de Wielkopolska a découvert le fragment d'une figurine en argile d'environ 7 mille ans, représentant possiblement un "homme", (YH : ou un "dieu", ou un "démon", un "alien"...).L'archéologue Piotr Alagierski a passé ses vacances dans le village de Kosina en Podkarpacie. Lors d'une promenade de dimanche dans un champ cultivé, il a trébuché sur un fragment de 7 centimètres d'une figurine anthropomorphe en argile cuit. La plupart de la tête, du torse et d'une partie du bras clairement façonnés ont survécu jusqu'à notre époque - selon les informations fournies au PAP par le chercheur.

" Il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'un monument au niveau national - l'une des plus anciennes représentations d'un "humain" dans notre pays. Les découvertes similaires de cette période sont très rares " - a noté l'archéologue lors d'une entrevue avec le PAP. " Le style dans lequel la figurine a été faite est surprenant. Elle ressemble à des figurines similaires de la Slovaquie et de la Roumanie " - a expliqué le découvreur. (YH : comme celles de la très ancienne culture Vinça par exemple, dont j'ai déjà parlé, et qui ressemblent + a des êtres reptiliens ou "Gris" visibles ailleurs qu'à des humains...)

Pologne statuette1

vendredi 23 juin 2017

Reliques étranges du Pérou - 10

Reliques étranges du Pérou - 10

3fingers 3eggs mini



Une mise à jour nécessaire avec les derniers événements et la (relative) longue période après ma dernière conversation (vidéo) d'avec Thierry Jamin du 1er mai 2017. (Vidéo sous-tritrée en français et anglais) :

mardi 20 juin 2017

Russie, Oural, nouveautés sur la plus vieille idole en bois

Russie, Oural, nouveautés sur la plus vieille idole en bois


Shigiridol10 mini

J'avais déjà parlé un peu ici il y a quelques années de cette étonnante idole géante en bois, avec quelques photos : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/visite-des-regions-prehistoriques-russes.html + http://herboyves.blogspot.fr/2014/02/visite-de-regions-prehistoriques-russes.html

La grande statue gravée, découverte en 1890 et protégée depuis par une grande vitrine de verre sous vide, a été datée de 9000 avant J.C., donc 11000 ans avant maintenant (mésolithique) et est à l'heure actuelle la plus ancienne statue gravée dans du bois au monde préservée. Une nouvelle publication à son sujet révèle qu'elle a été gravée à l'aide de dents de castors :


Shigiridol1

dimanche 18 juin 2017

Mexique : Veracruz preuves des artefacts étranges ?

Mexique : Veracruz preuves des artefacts étranges ?


Veracruz2


A la suite d'un twit émis par un journaliste mexicain, paru en mai 2017 et accompagné de quelques photos, j'avais relayé l'information par cet article : http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/mexique-nouveaux-artefacts-etranges.html

Et bien il y a du nouveau, avec la publication de plusieurs vidéos, car le principal découvreur insiste sur la réalité des choses, emmène le public avec lui et nous montre les lieu et les gravures trouvées... La presse et les media s'en mêlent évidemment, la région de Veracruz, témoin de plusieurs découvertes archéologiques récentes, semble être en ébullition à ce sujet, il est possible que les découvertes de reliques biologiques et d'artefacts assez semblables au Pérou accentue les choses. Voilà en tout cas, juste pour info, une mise à jour avec quelques traductions, mais l'audio et l'espagnol d’Amérique latine n'est pas facile, j'en profite pour faire appel à des traductions par des natifs, s'ils le veulent bien sûr...


Puebla y veracruz piedras de jade

samedi 17 juin 2017

Les dalles et pierres gravées d'Amérique du Nord

Les dalles et pierres gravées d'Amérique du Nord


Dightonrock massachusetts usa


A la suite de mon précédent article sur la dalle de Cochno en Ecosse (http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/archeologie/ecosse-cochno-une-carte-cosmique-de-5000-ans.html) et l'affichage de quelques comparaisons européennes, un contact anglo-saxon, que je remercie ici au passage, m'a transmis plusieurs données de différents sites aux Etats-Unis montrant la même chose... ce qui est assez extraordinaire quand on sait que le néolithique remonte à une période où il n'est pas censé y avoir d'interactions ou cultures identiques de part et d'autres de l'Atlantique... Voici des traductions et photos montrant ces données, la conclusion semble évidente, mais il semble que la majorité des spécialistes aient peur (pour leurs bourses et salaires ?) de faire des comparaisons... on compare les poteries plus récentes, mais surtout pas les pétroglyphes (il est vrai que les limites des datations aident bien pour ne rien dire...)...

The Judaculla Rock


Judacullapc

Une vieille photo du rocher gravé, le propriétaire du terrain avait souligné les gravures à l'aide de peinture. On remarque, avec quelques "spirales" et "étoiles", des mains équipées de 3, 5, 6 et 7 doigts, en rappelant que les 6 doigts ou orteils sont typiques de certaines "anomalies" génétiques d'une partie de la population indienne... les gravures étant d'origine Cherokee...

mercredi 14 juin 2017

Ecosse : Cochno, une carte cosmique de 5000 ans ?

Ecosse : Cochno, une carte cosmique de 5000 ans ?


Cochno stone mini


Un mystère archéologique très fascinant se trouve en Ecosse, parmi d'autres il est vrai de la même période ou même plus anciens que ces 3000 ans avant J.C.. Découverte en 1887 par le révérend James Harvey, dans le West Dunbartonshire, la pierre antique mesure 13 mètres par 7,9 mètres et présente environ 90 sculptures complexes - considérées comme l'un des plus beaux ensembles de pétroglyphes en Ecosse - qui selon de nombreux chercheurs représentent une carte cosmique, détaillant des planètes et des étoiles.

Située par la suite dans une zone de logements urbains, la pierre s'est retrouvée exposée et vandalisée. En 1965, l'archéologue Ludovic Maclellan Mann a décidé d'enterrer la dalle massive sous plusieurs centimètres de terre, pour la protéger contre d'autres dégâts et pour empêcher les gens d'ajouter leurs propres graffitis... Il avait auparavant photographié la dalle et émis quelques hypothèses. Il s'agit tout de même de la plus grande dalle gravée du néolithique (et âge du bronze) pour l'Europe...


Piedra cochno un panel de 9x 19 metros con el arqueologo ludovic maclellan foto realizada en 1937 durante su visita 628x400

1937, l'archéologue Ludovic Maclellan Mann (à droite) a tracé des lignes sur la pierre pour effectuer des mesures expliquant sa théorie (voir plus bas).

lundi 12 juin 2017

L'homme moderne : apparition entre -500 000 et -300 000 ans

L'homme moderne : apparition entre -500 000 et -300 000 ans


Homosapiensmaroc mini


Il y avait déjà eu une forte alerte en 2010 quand des scientifiques israéliens avaient affirmé avoir trouvé dans leur pays des dents de Homo Sapiens datées de - 400 000 ans. La polémique et les controverses avaient fini, comme souvent, à étouffer les choses et à maintenir les anciennes déductions en place : les deux plus anciens fossiles d'Homo Sapiens (OMO 1 et 2), mal conservés et découverts en Ethiopie, daté de -195 000 ans pour le plus ancien, étaient toujours considérés comme "les débuts de l'Homme Moderne", en Afrique de l'Est... Bon, on peut aussi, comme certains scientifiques, se poser de réelles questions sur les "espèces humaines" et leur réelle différenciation et évolution (comme la différence entre les pygmées d'Afrique et les norvégiens par exemple, qui sont tous deux des Homo Sapiens-hommes modernes...), comme dans cet article au sujet de découvertes en Georgie. Notez que dans cet article, je parlais des 200 000 ans d'ancienneté de l'Homme Moderne, il suffit donc de changer le chiffre en 400 ou 300 000 ans...

Mais plusieurs découvertes étonnantes, dans une ancienne mine marocaine, bouleversent complètement ces précédentes déductions (peut-être un peu trop simplistes bien qu'affirmées sans relâche dans l'éducation humaine comme "prouvé"). Nous sommes donc dans le nord de l'Afrique de l'ouest et ce sont plusieurs fossiles très bien conservés d'Homo Sapiens qui ont été datés pour le plus ancien au minimum à - 300 000 ans, probablement plus...


Jebel irhoud maroc

Sud du site Jebel Irhoud (Maroc) avec le chantier de fouilles archéologiques au centre. Au moment où le site était occupé par les premiers hominidés, il aurait été une grotte. © CC-BY -SA 2.0 Shannon McPherron, MPI EVA Leipzig

vendredi 2 juin 2017

Origine de l'Homme : un chaînon manquant trouvé en Europe ?

Origine de l'Homme : un chaînon manquant trouvé en Europe ?


Graecopithecus1 mini

Nous ne quittons pas la Grèce par rapport à mon dernier article, car une publication scientifique explosive a été publiée dans le journal scientifique (très utilisé pour les publications officielles) PLOS OnePotential hominin affinities of Graecopithecus from the Late Miocene of Europe.
Cette publication déjà évidemment controversée fait suite aux étude de deux fossiles trouvés en deux endroits, par les professeurs Nikolai Spassov de l'Académie Bulgare des SciencesMadelaine Böhme de de l'Université de Tübingen (Allemagne)David Begun, paléoanthropologue à l'Université de Toronto (Canada) et co-auteur de cette étude, le doctorant Jochen Fuss du Department of Geoscience, Eberhard-Karls-University Tübingen (Allemagne).
Ces deux fossiles d'une créature semblable à un singe qui avaient des dents humaines ont été trouvés en Bulgarie et en Grèce et ils datent de 7.2 millions d'années. C'est à dire qu'ils sont plus anciens que les plus anciens fossiles d'hominidés africains !


Vue d artiste de graecopithecus

Vue d'artiste de Graecopithecus. Credit: National Museum of Natural History - Sofia, Assen Ignatov 

jeudi 1 juin 2017

Delos, Grèce : Un monumental brise-lames et un port engloutis

Delos, Grèce : Un monumental brise-lames et un port engloutis


Delos archeologie4 mini

Photo: Ministry of Culture and Sports Greece

Les restes d'anciennes structures côtières et d'un port, un grand nombre d'épaves qui remontent à diverses époques et des découvertes importantes ont été trouvés lors des fouilles archéologiques sous-marines menées par l'Ephorate of Underwater Antiquities à l'île de Delos entre les 2 mai et 20 mai 2017.

Le ministère de la Culture et du Sport a annoncé lundi : " Les découvertes confirment que Delos était un comptoir commercial important et une importante route du commerce maritime à travers les âges, reliant l'Est et l'Ouest de la Méditerranée ", a annoncé le ministre. Les archéologues ont mené une enquête approfondie sur l'ancien brise-lames qui protégeait des forts vents du nord-ouest le port central de l'île dans l'antiquité, qui est maintenant sous l'eau parce que le niveau de la mer a augmenté de deux mètres depuis cette époque. Selon le ministère, le brise-lames était une " structure très impressionnante, d'environ 160 mètres de long et d'au moins 40 mètres de large, construite sur un tas de roches sans forme, tandis que sa structure supérieure était pour la plupart construite en blocs de granit de taille impressionnante ".


Delos archeologie3

Photo: Ministry of Culture and Sports Greece

dimanche 28 mai 2017

Chaco Canyon et le peuple aux 6 doigts ou orteils

Chaco Canyon et le peuple aux 6 doigts ou orteils


Chaco 6 toe footprints mini


Ceci est un extrait des recherches actuelles sur la mystérieuse civilisation Anasazi du Canyon Chaco au Nouveau-Mexique (USA). Cette civilisation s'est développée largement, sur une zone aussi grande que l'Irlande, entre le 6eme siècle et le 13eme siècle de notre ère, mais des traces de chasseurs-cueilleurs sont datées de -5000 ans dans les environs. Notons que les actuelles tribus des Hopi et des Zuni, en Arizona, considèrent le peuple Chaco comme étant leurs ancêtres. Un peu plus loin encore la Nation Navajo suppose un lien aussi. Son organisation reste mystérieuse avec à priori un nombre de grandes maisons regroupant une élite de quelques grandes familles dirigeantes, entourés de plus petites structures habitant des familles plus modestes, des prêtres et autres dignitaires. On sait que l'influence du peuple Chalco a atteint l'Amérique Centrale, sans comprendre obligatoirement les raisons de cette influence. Un long article a été publié sur cette étude : May 27, 2017, issue of Science News with the headline, "Seeing Chaco in a New LightA slew of studies try to piece together an early American society." - https://www.sciencenews.org/article/chaco-canyons-ancient-civilization-continues-puzzle

Un extrait de cette étude attire l'attention de part son étrangeté génétique (il y a aussi des études comparatives d'ADN dans ce rapport non liées à cette particularité, mais qui feraient descendre tous les squelettes analysés d'une élite régnant pendant les 330 dernières années (ou 10 générations) à une seule mère originelle : une véritable dynastie possiblement matriarcale) :

vendredi 26 mai 2017

EBE - IS-BE - Les Gris et les théories des dinosauriens

EBE - IS-BE - Les Gris et les théories des dinosauriens

Dalerussel dinosauroid mini


Cet article a un but essentiellement informatif et ne prend pas position, comme la plupart des articles écrits sur ce blog d'ailleurs. Comme toujours, c'est au lecteur, en possession d'un maximum de données sur un sujet, d'utiliser son cerveau et à s'interroger sur les implications éventuelles.

Contrairement à ce que certains ufologues de mauvaise foi affirment parfois sur facebook ou même à la télévision, ce ne sont pas des films ou des séries télévisées qui ont inventé ces fameux personnages, comme "E.T. the Extra-Terrestrial" (1982) ou vus dans "Rencontres du 3ème type" (1978), de Mr Spielberg ou dans "Stargate" (1997) par exemple pour la télévision, mais bel et bien des témoignages (y compris des témoignages de militaires de l'armée américaine), dès les années 1950-1960 (les témoignages du couple Hill dans les années 1960 en est un des exemples), bien avant donc toutes ces productions "fictives"... qui ne sont donc pas si fictives que cela au niveau des personnages...


Rencontre3eme type

Extrait de "Rencontres du 3ème Type" de Spielberg (1978 - 11 ans après le témoignage des Hill et d'autres témoins...)

jeudi 25 mai 2017

Bolivie : découvertes imprévues à Tiahuanaco

Bolivie : découvertes imprévues à Tiahuanaco

tiahuanaco14-poisson.jpg

L'une des têtes du mur de Tiahuanaco

Dans la citadelle de Tiahuanaco (ou Tiwanaku), à 70 km de la capitale de la Bolivie, La Paz, un consultant de l'Unesco avait commencé son travail auprès des autorités locales dans le but de dégager de nouvelles politiques de protection et soins du célèbre site archéologique. En fait, le travail promu par l'Unesco et par l'archéologue espagnol José Ignacio Gallegos a pris une tournure surprenante quand on a découvert à l'arpentage du site (le relevé complet de sa géographie cadastrale), et avec l'aide des technologies par satellite et par drone... que le complexe archéologique était plus grand que ce qui était connu jusqu'à présent.

Tiahuanaco, qui a précédé les Incas, est officiellement né comme un petit village autour de 1.580 Avant J.C, mais a grandi en un grand empire andin qui a connu son apogée autour de 724 Après J.C., avant de décliner et s'évanouir autour de 1187 Après J.C., selon les historiens.

Plano de tiahuanaco con coordenadas

OVNIs : ODHtv - Actualités 2ème trimestre 2017

OVNIs : ODHtv - Actualités 2ème trimestre 2017 - MAJ 25-05-2017



Odhtv 1






JT Ovni en France, vous partage les dernières observations d'ovni/oani, les conférences et événements ufologiques mais également un dossier sur les ovnis dans l'histoire d'un département ou d'une région.

dimanche 21 mai 2017

Des scientifiques confirment qu'un bracelet a 40000 ans

Des scientifiques confirment l'ancienneté d'un bracelet à plus de 40000 ans


Bracelet denisovien mini


Découvert dans la région de l'Altaï en Sibérie en 2008, plus précisément dans la fameuse grotte de Denisova, un bracelet a été analysé très longuement et de façon très détaillée par les experts russes, qui acceptent maintenant que son âge remarquable soit correct : plus de 40.000 ans.

Il est intrinsèquement fabriqué avec de la pierre verte polie et est supposé avoir orné une femme ou un enfant très important dans des occasions spéciales. Cet objet façonné est maintenant considéré comme le plus ancien bracelet en pierre du monde... De nouvelles images montrent cette bijouterie ancienne dans sa pleine gloire, avec les scientifiques qui ont conclu qu'elle était faite par des hominidés préhistoriques, (pas de preuves qu'ils aient fait partie de nos ancêtres), les Denisoviens, et leur montre qu'ils étaient beaucoup plus avancés qu'imaginé.

Bracelet denisovien1

Made of chlorite, the bracelet was found in the same layer as the remains of some of the prehistoric people and is thought to belong to them. Pictures: Anatoly Derevyanko and Mikhail Shunkov

mercredi 17 mai 2017

Mexique : El Pital de Veracruz, l'immense cité des Nàhuas ?

Mexique : El Pital de Veracruz, l'immense cité des Nàhuas ?


Elpital1


Cela fait maintenant 18 ans qu'une équipe d'archéologues, menée par le professeur américain Wilkerson, de la National Geographic Society, est arrivée dans la communauté d'El Pital, qui avait à l'époque son siège municipal à Martinez de la Torre, appartenant à la Région de Veracruz du Mexique. L'équipe d'archéologues disait alors son intérêt d'étudier cette communauté, dans la mesure où des rumeurs persistantes existaient sur la présence de quelques vestiges et de possibles ruines de quelques pyramides. Depuis lors, certaines études archéologiques ont commencé à recueillir des données sur le terrain et ont permis de révéler les vestiges d'établissements humains anciens, appartenant à la méconnue culture Totonaca mais aussi à la aussi peu connue culture des Nahuas, bien que leur langue soit probablement à l'origine de tous les dialectes parlés ensuite en Amérique centrale (le nahuatl).

dimanche 14 mai 2017

Egypte : Découverte inédite de 17 momies vers El Minya

Egypte : Découverte inédite de 17 momies vers El Minya

Dans nouvelles catacombes à Touna El Gebel


Momie greco romaine egypte

époque greco-romaine en égypte, 300 Av. J.C. - oasis de Bahariya (2010)

Un communiqué de l'AFP annonce en France, le 13-05-2017, la découverte inédite de 17 momies, dans des sous-terrains, dans la région centre de l'Egypte, province de Minya.

C'est lors d'une conférence de presse que le Ministère des Antiquités égyptiens a annoncé la découverte faite dans des catacombes :

Nous avons retrouvé des catacombes, qui contenaient un certain nombre de momies ", a dit Salah al-Khouli, à la tête de l'équipe d'archéologues égyptiens responsable de cette découverte.

samedi 13 mai 2017

Mystères antiques et images d'archives 1

Mystères antiques et images d'archives 1


Olmecfigurines 1

Les mystères antiques et même préhistoriques ne datent évidemment pas d'hier, c'est un pléonasme, mais d'avant-hier. Les temps modernes et les possibles trucages divers font douter les plus jeunes de certaines réalités, mais il existe encore, bien que les documents vieillissent et que certains disparaissent même, des archives qui nous montrent certaines découvertes et des images qui remettent en mémoire certains faits. Cette nouvelle rubrique tentera d'en fournir quelques-unes et d'augmenter un peu les données concernant ces réelles découvertes des temps passés (des découvertes faites parfois il y a deux siècles et qui concernent des faits datant de milliers d'années...). Une rubrique qui reviendra de temps en temps selon les données trouvées (si vous avez des archives filmées ou d'images/photos, vous pouvez me contacter !) et disponibles...

mercredi 10 mai 2017

Mexique : Nouveaux artefacts étranges ?

Mexique : Nouveaux artefacts étranges ?


Pueblo pierredecouverte mini


A la suite de travaux de rénovations situé dans les hauteurs de la communauté de Maxtaloyan, au Mexique, une découverte archéologique importante a été révélée par la direction du musée archéologique de la ville moderne voisine de Xiutetelco-Puebla. Cette pièce unique, semblable néanmoins par le thème évoqué à beaucoup d'autres trouvées dans le site, appartient très probablement à l'ancienne culture Maya, présente à cet endroit jusqu'à vers 400 après J.C.. On pense que le site a été détruit et enseveli par une éruption volcanique intervenue à cette période.

Rapporté par le journal local mexicain El Sol de Puebla, l'annonce (mars 2017) et une photo de l'artefact montre une statue composée d'un serpent entourant un petit humanoïde étrange (mais assimilable encore une fois à un "petit gris", avec sa tête allongée et ses yeux ovales, décrit par des anciennes civilisations, mais aussi des témoignages modernes à partir des années 1950) placé de profil et qui enserre lui-même une tête humaine du type maya. Certains archéologues font référence à l'ancien culte maya lié au serpent et à Quetzalcoatl.

dimanche 7 mai 2017

La mystérieuse culture de Shaar Hagolan

La mystérieuse culture de Sha'ar Hagolan


Neolithic village 8000 7500 years yarmukian culture mini

En creusant des viviers dans leurs champs en 1943, les membres du kibboutz Sha'ar Hagolan découvrirent sans le vouloir un site préhistorique. Partiellement mis au jour entre 1948 et 1962, sous la direction de M. Stekelis de l'université hébraïque de Jérusalem, cette culture unique attestée ici reçut le nom de culture yarmoukienne ou culture de Shaar Hagolan. Depuis 1989, de nouvelles fouilles ont permis de découvrir les vestiges remarquables d'un village néolithique, datant de 5 500-5 000 ans avant J.C.. (YH : datations non calibrées...).

Le village s'étend sur des centaines de dounams (un dounam égale dix ares). Il est situé au sud du lac de Tibériade, sur la rive du Yarmouk, qui se jette dans le Jourdain au sud de ce site. Plusieurs constructions, aux chambres rectangulaires et circulaires, furent ainsi mises au jour. Les fondations consistent en assises de pierres recouvertes de strates de briquettes de terre moulées et séchées au soleil ; les murs étaient de construction solide et les sols de terre battue ; les toits étaient fabriqués à partir de terre et de paille, posés sur des structures de bois. On a découvert sur le site divers ustensiles, entre autres des plaques plates de basalte et des mortiers concaves, également en basalte, à usage domestique.

vendredi 5 mai 2017

Nasca : le mystère de la prêtresse de Cahuachi

Nasca : le mystère de la prêtresse de Cahuachi


Girlpriestessphoto2 mini



2009 : Un tombeau est découvert et contient la momie d'un enfant de la noblesse de la dernière époque de Nasca. Avec la momie se trouvaient des bijoux en or, en argent et en pierres précieuses.

Payer pour maintenir un gardien sur place pendant 27 ans, de sa poche, s'est révélé utile pour l'archéologue italien Giuseppe Orefici, directeur du projet Nasca. Non remboursé par ses superviseurs en Italie ni par l'état péruvien (honteusement, mais tout à fait prévisible), c'est grâce au dévouement de l'italien au complexe religieux de Cahuachi, une grande ville non habitée en permanence mais entièrement consacrée aux cérémonies liées à l'enterrement des nasca, une ville étendue en adobe, avec d'innombrables pyramides enterrées, que la découverte a pu être faite.


Cahuachi reconstitution

Reconstitution de Cahuachi (partielle)

mardi 2 mai 2017

Reliques étranges du Pérou - 9

Reliques étranges du Pérou - 9

Pierresambrees figurines reliquesperou mini











Nous en étions à peu près arrêtés au 10 avril lors du dernier article, avec l'annonce de la réception des échantillons par le premier labo. Cet article vous propose donc un aperçu de ce qui est arrivé depuis ces trois dernières semaines et surtout une assez longue conversation du 1er mai avec Thierry Jamin, qui fait un peu ce résumé de trois semaines et aussi une mise au point sur les derniers événements.

vendredi 28 avril 2017

Important : L'homme en Amérique il y a 130000 ans !

Important : L'homme en Amérique il y a 130000 ans !

4 t

Résumé de la publication scientifique :

La première dispersion des humains en Amérique du Nord est un sujet litigieux et des propositions de sites anciens sont nécessaires pour satisfaire aux critères d'acceptation suivants: (1) les données archéologiques se trouvent dans un contexte géologique clairement défini et non dérangé; (2) l'âge est déterminé par une datation radiométrique fiable; (3) plusieurs lignes de preuve provenant d'études interdisciplinaires fournissent des résultats cohérents; Et (4) des artefacts indiscutables se trouvent dans les contextes primaires 1 et 2. Nous décrivons ici le site Cerutti Mastodon (CM), un site archéologique de l'époque du début du Pléistocène tardif, où des jonctions in situ et des enclumes en pierre apparaissent dans une association spatio-temporelle, avec des restes fragmentaires d'un seul mastodonte (Mammut Americanum). Le site du CM contient des fragments d'os et de molaire fracturés en spirale, ce qui indique qu'il y a eu rupture alors que c'était frais (YH : mort récente). Plusieurs de ces fragments conservent également des signes de percussion. L’occurrence et la répartition des reflets osseux, molaires et de pierre suggèrent que des cas de bris se sont produits sur le lieu d'inhumation. Cinq grands blocs (marteaux de pierre et enclumes) dans le lit d'os du CM montrent des usures et des marques d'impact et sont anormalement hydrauliques par rapport au contexte à faible énergie de la strate de limon sablonneuse. L'analyse radiométrique 230Th / U de multiples spécimens d'os utilisant des modèles de datation-adsorption-désintégration indique une date d'enterrement de 130,7 ± 9,4 mille ans. Ces résultats confirment la présence d'une espèce non identifiée d'Homo au site du CM pendant la dernière période interglaciaire (MIS 5e, début du Pléistocène tardif), ce qui indique que des humains ayant une dextérité manuelle et une connaissance expérientielle pour utiliser des marteaux et des enclumes ont traité les os de mastodonte pour l'extraction de la moelle et / ou comme matière première pour la production d'outils. La réduction systémique des os de proboscide (trompe), évidente au site du CM, s'inscrit dans un schéma plus large de la technologie des percussions osseuses paléolithiques en Afrique, Eurasie et Amérique du Nord. Le site du CM est, à notre connaissance, le plus ancien site archéologique in situ, bien documenté en Amérique du Nord et, en tant que tel, révise considérablement le moment de l'arrivée de l'Homme dans les Amériques.

mardi 25 avril 2017

Visibles que du ciel - 7

Visibles que du ciel - 7


Geoglyphekazakhstan mini








Voici le septième volet (et dernier pour l'instant) d'une série d'articles compilant les données connues sur ces étranges oeuvres humaines qui ne sont pleinement visibles et admirables que du ciel, c'est à dire d'une certaine hauteur dans l'atmosphère (bien que les grandes lignes de Nazca par exemple soient même visibles de satellites). Il ne s'agit que des anciens et très anciens géoglyphes présents autour du monde, les géoglyphes modernes et artistiques (en Australie par exemple) ne sont pas traités...

dimanche 23 avril 2017

Gobekli Tepe montrerait la comète qui a frappé la Terre vers 10950 Av JC

Gobekli Tepe montrerait la comète qui a frappé la Terre vers 10950 Av JC

Gobeklitepe pierrevautour comete mini


De très vieilles sculptures gravées sur une pierre levée de Gobekli Tepe confirment la façon dont une comète a frappé la Terre vers 10950 ans Avant JC (presque 13000 ans avant maintenant). Cet événement aurait provoqué la disparition des derniers mammouths laineux et, paradoxalement, provoqué le développement des nouvelles civilisations humaines. C'est en tout cas ce qu'affirment des experts de l'Université d'Édimbourg, qui ont analysé des symboles mystérieux sculptés sur les piliers de pierre de Gobekli Tepe, dans le sud de la Turquie, pour savoir s'ils pouvaient être liés aux constellations.

Les marques suggèrent qu'un essaim de fragments de comètes frappa la Terre juste avant qu'un mini-âge de glace commençait, changeant tout le cours de l'histoire humaine. Les scientifiques ont spéculé depuis des décennies sur la possibilité qu'une comète pourrait être derrière la chute soudaine de température pendant une période connue sous le nom du Dryas Récent ou Dryas III. Mais récemment, la théorie semblait avoir été déconsidérée par une nouvelle datation des cratères de météorites en Amérique du Nord où la comète aurait frappée.

Cependant, lorsque les spécialistes ont étudié les sculptures d'animaux gravés sur un pilier - connu sous le nom de pierre du vautour, à Gobekli Tepe, ils ont découvert que les créatures étaient en fait des symboles astronomiques qui représentaient les constellations et la comète.