vendredi 28 avril 2017

Important : L'homme en Amérique il y a 130000 ans !

Important : L'homme en Amérique il y a 130000 ans !

4 t

Résumé de la publication scientifique :

La première dispersion des humains en Amérique du Nord est un sujet litigieux et des propositions de sites anciens sont nécessaires pour satisfaire aux critères d'acceptation suivants: (1) les données archéologiques se trouvent dans un contexte géologique clairement défini et non dérangé; (2) l'âge est déterminé par une datation radiométrique fiable; (3) plusieurs lignes de preuve provenant d'études interdisciplinaires fournissent des résultats cohérents; Et (4) des artefacts indiscutables se trouvent dans les contextes primaires 1 et 2. Nous décrivons ici le site Cerutti Mastodon (CM), un site archéologique de l'époque du début du Pléistocène tardif, où des jonctions in situ et des enclumes en pierre apparaissent dans une association spatio-temporelle, avec des restes fragmentaires d'un seul mastodonte (Mammut Americanum). Le site du CM contient des fragments d'os et de molaire fracturés en spirale, ce qui indique qu'il y a eu rupture alors que c'était frais (YH : mort récente). Plusieurs de ces fragments conservent également des signes de percussion. L’occurrence et la répartition des reflets osseux, molaires et de pierre suggèrent que des cas de bris se sont produits sur le lieu d'inhumation. Cinq grands blocs (marteaux de pierre et enclumes) dans le lit d'os du CM montrent des usures et des marques d'impact et sont anormalement hydrauliques par rapport au contexte à faible énergie de la strate de limon sablonneuse. L'analyse radiométrique 230Th / U de multiples spécimens d'os utilisant des modèles de datation-adsorption-désintégration indique une date d'enterrement de 130,7 ± 9,4 mille ans. Ces résultats confirment la présence d'une espèce non identifiée d'Homo au site du CM pendant la dernière période interglaciaire (MIS 5e, début du Pléistocène tardif), ce qui indique que des humains ayant une dextérité manuelle et une connaissance expérientielle pour utiliser des marteaux et des enclumes ont traité les os de mastodonte pour l'extraction de la moelle et / ou comme matière première pour la production d'outils. La réduction systémique des os de proboscide (trompe), évidente au site du CM, s'inscrit dans un schéma plus large de la technologie des percussions osseuses paléolithiques en Afrique, Eurasie et Amérique du Nord. Le site du CM est, à notre connaissance, le plus ancien site archéologique in situ, bien documenté en Amérique du Nord et, en tant que tel, révise considérablement le moment de l'arrivée de l'Homme dans les Amériques.

jeudi 27 avril 2017

OVNIs : ODHtv - Actualités 2ème trimestre 2017

OVNIs : ODHtv - Actualités 2ème trimestre 2017


Odhtv 1






JT Ovni en France, vous partage les dernières observations d'ovni/oani, les conférences et événements ufologiques mais également un dossier sur les ovnis dans l'histoire d'un département ou d'une région.

mardi 25 avril 2017

Visibles que du ciel - 7

Visibles que du ciel - 7


Geoglyphekazakhstan mini








Voici le septième volet (et dernier pour l'instant) d'une série d'articles compilant les données connues sur ces étranges oeuvres humaines qui ne sont pleinement visibles et admirables que du ciel, c'est à dire d'une certaine hauteur dans l'atmosphère (bien que les grandes lignes de Nazca par exemple soient même visibles de satellites). Il ne s'agit que des anciens et très anciens géoglyphes présents autour du monde, les géoglyphes modernes et artistiques (en Australie par exemple) ne sont pas traités...

dimanche 23 avril 2017

Gobekli Tepe montrerait la comète qui a frappé la Terre vers 10950 Av JC

Gobekli Tepe montrerait la comète qui a frappé la Terre vers 10950 Av JC

Gobeklitepe pierrevautour comete mini


De très vieilles sculptures gravées sur une pierre levée de Gobekli Tepe confirment la façon dont une comète a frappé la Terre vers 10950 ans Avant JC (presque 13000 ans avant maintenant). Cet événement aurait provoqué la disparition des derniers mammouths laineux et, paradoxalement, provoqué le développement des nouvelles civilisations humaines. C'est en tout cas ce qu'affirment des experts de l'Université d'Édimbourg, qui ont analysé des symboles mystérieux sculptés sur les piliers de pierre de Gobekli Tepe, dans le sud de la Turquie, pour savoir s'ils pouvaient être liés aux constellations.

Les marques suggèrent qu'un essaim de fragments de comètes frappa la Terre juste avant qu'un mini-âge de glace commençait, changeant tout le cours de l'histoire humaine. Les scientifiques ont spéculé depuis des décennies sur la possibilité qu'une comète pourrait être derrière la chute soudaine de température pendant une période connue sous le nom du Dryas Récent ou Dryas III. Mais récemment, la théorie semblait avoir été déconsidérée par une nouvelle datation des cratères de météorites en Amérique du Nord où la comète aurait frappée.

Cependant, lorsque les spécialistes ont étudié les sculptures d'animaux gravés sur un pilier - connu sous le nom de pierre du vautour, à Gobekli Tepe, ils ont découvert que les créatures étaient en fait des symboles astronomiques qui représentaient les constellations et la comète.