vendredi 22 mai 2015

Egypte, débat mouvementé entre Hawass et Hancock

Egypte, débat mouvementé entre Hawass et Hancock

19emesiecle sphynx 1

Fin avril 2015, l'historien Graham Hancock devait débattre avec l'ancien ministre des antiquités égyptiennes Zahi Hawass sur les origines et la fonction des pyramides de Gizeh. Toutefois, lorsque Hawass a découvert que Hancock ferait une référence à la théorie en corrélation avec Orion en utilisant une image du théoricien Robert Bauval dans son diaporama, Hawass a exigé qu'Hancock supprime toutes les références à l'œuvre d'un homme que Hawass considère comme un "voleur." (Hawass et Bauval ont un peu d'histoire commune que vous pourriez nommer comme un fort désaccord). Lorsque Hancock a refusé de le faire, Hawass a claqué la porte du théâtre et a refusé de participer au débat. Au lieu de cela, les deux hommes ont donné des conférences séparées sans interagir. Leur interaction a été capturée sur un document... une seule image et l'ancien responsable officiel de l'archéologie égyptienne (qui a été soupçonné d'ailleurs de diverses fraudes financières) se sauve avec son équipe... :


Pendant plus d'un an, la rencontre qui a eu lieu à la Mena House Hôtel, à Gizeh en Egypte, le 22 Avril 2015 entre le célèbre égyptologue Dr Zahi Hawass et l'historien alternatif controversé Graham Hancock, avait été présenté comme " le premier débat ouvert entre les représentants de deux complètement différentes versions de l'histoire ". Dans la nuit précédant l'événement, cependant, lorsque Graham Hancock se concentrait sur ses diapositives avant de montrer sa présentation d'ouverture, et avant que la plupart des auditeurs ne soient même entrés dans la salle, le Dr Hawass a vu qu'une diapositive contenait une photographie du collègue de Hancock, Robert Bauval, à l'origine de la théorie en corrélation  avec Orion, avec qui le Dr Hawass a eu des désaccords depuis de nombreuses années. Le Dr Hawass est immédiatement devenu furieusement en colère et a commencé à crier sur Hancock et sur la femme de Hancock, Santha (Santha porte la robe blanche dans la vidéo). Hawass a exigé que Hancock censure son discours et de supprimer toutes les références à Robert Bauval et à la théorie en corrélation avec Orion. Lorsque Hancock a expliqué que la vision alternative de l'histoire qu'il devait présenter sur scène ne pouvait pas exclure la corrélation d'Orion et ne pouvait donc pas exclure Robert Bauval, le Dr Hawass, à nouveau en criant, sortit de la salle des débats. Un membre de l'auditoire qui était présent a réussi à enregistrer une partie de la réaction du Dr Hawass, qui est visible sur cette vidéo ci-dessus.

Pendant ce temps, alors que le public a commencé à arriver, des négociations frénétiques ont eu lieu hors de la scène entre les organisateurs de la conférence et le Dr Hawass. Enfin, le Dr Hawass a accepté de revenir et donner son discours et répondre aux questions de l'auditoire, mais il a refusé absolument d'entendre ou de voir le discours de Hancock, ou de se livrer à un débat avec Hancock. Hancock a donc donné son discours à l'audience sans que le Dr Hawass soit présent (le Dr Hawass était assis dans une salle en dehors de la salle de conférence pendant que Hancock parlait, un peu comme un gamin boudeur).

Lorsque Hancock a fini, il a répondu aux questions de l'auditoire. Puis le Dr Hawass est entré, a donné son discours, a répondu aux questions de l'auditoire et est parti. Au cours des questions-réponses au Dr Hawass, il lui a été pausé une question sur le vieux site mégalithique de 11,600 ans de Gobekli Tepe en Turquie et si il avait eu un impact sur l'évaluation de l'âge contesté du mégalithique du Grand Sphinx de Gizeh (que Hancock et d'autres ont proposé comme pouvant être d'une antiquité similaire). Malheureusement, il est apparu que le Dr Hawass ignorait complètement l'existence ou les implications de Gobekli Tepe, sans doute le plus important site archéologique actuellement du monde, donc il était incapable de répondre à la question, qu'il a transmise à l'animateur, le Dr Miroslav Barta, chef de l'Institut tchèque d'archéologie au Caire (qui était par accord préalable pas censé du tout intervenir ou prendre parti dans le débat du tout) et dont la connaissance de Gobekli Tepe était aussi clairement incomplète (par exemple le Dr Barta a déclaré que Gobekli Tepe datait de "la fin du onzième millénaire avant JC au dixième millénaire avant JC ", alors qu'en fait, les dates actuellement établies pour Gobekli Tepe sont de entre 9.600 BC - dixième millénaire avant JC - et 8.200 avant JC - neuvième millénaire avant JC - ou soit il y a 11.600 années à 10.200 années avant maintenant). Le Dr Barta a également utilisé une logique circulaire, faisant valoir que la civilisation égyptienne était des milliers d'années plus jeune que Gobekli Tepe et que, par conséquent, il ne pourrait y avoir aucun lien, alors que c'est exactement la question dans le débat, et le point de la question posée, à savoir si les résultats de Gobekli Tepe nécessitent un examen avec une ouverture d'esprit sur la possibilité que le Grand Sphinx et d'autres structures mégalithiques de Gizeh, et avec eux les origines de la civilisation égyptienne, pourraient en fait être beaucoup plus vieux que les égyptologues le maintiennent actuellement...

Hancock a eu l'opportunité sur ce point d'avoir une brève occasion de se lever et de donner son propre point de vue sur Gobekli Tepe et sur ses implications pour l'âge du Sphinx et cet échange peut être consulté ici : 


Sphinx erosion4 1

Yves Herbo : L'un des arguments de Hancock est très logique : il dit que des spécialistes géologues, il y a plus de 12 ans, ont affirmé que le Sphinx pourrait bien avoir au moins 12.000 ans d'âge, car c'est l'un des rares mégalithes en égypte et que son étude sur son érosion (par beaucoup d'eau de pluie) semble prouver sa très grande ancienneté. Mais qu'à l'époque, l'idée avait été rejetée car il n'existait pas dans le monde de mégalithes aussi anciens... argument qui ne tient plus la route avec la découverte de Gobekli Tepe et la preuve de sa très grande ancienneté établie maintenant... et de plus, la situation de Gobekli Tepe, au Nord-Est de l'Egypte, en Turquie, est en parfaite corrélation avec l'arrivée des premiers égyptiens, qui se sont bien installés à l'Est du Nil en premier (et construisant donc possiblement le Sphinx comme l'un des tous premiers monuments en Egypte... en corrélation également avec les sculptures animales trouvées à Gobekli Tepe...).

Gobeklitepe1 1Gobekli tepe engraving 1
Gobekli Tepe













Yves Herbo Traductions, Sciences, F, Histoires, 21-05-2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ne pas hésiter à commenter, donner votre avis, faire part de votre propre expérience...